Présentation

Projet artistique Extraits musicaux Photos


Projet artistique

Le Concert bourgeois est un ensemble de musique ancienne ancré à Mons, qui œuvre à la valorisation du patrimoine musical des Pays-Bas méridionaux des XVIIe et XVIIIe siècles en proposant Concerts, Editions et Enregistrements. Un Concert Bourgeois fut fondé à Mons, en 1759, sous le patronage d’Anne Charlotte de Lorraine, cinq ans après que son propre frère, Charles Alexandre, Gouverneur Général des Pays-Bas, accueillit à Bruxelles semblable initiative.



La formation du Concert bourgeois adopte trois profils, reflétant chacun un des aspects de la pratique musicale observée dans les villes de nos anciennes principautés : le Salon, la Chapelle et le Théâtre. Chaque contexte dans lequel se pratique la musique visite un répertoire spécifique qui nécessite la mobilisation d’un effectif particulier : le Concert bourgeois se faufile de l’intimité des hôtels particuliers à la ferveur régnant sous les voûtes sacrées en passant par le faste des salles d’apparat.
Au salon, un trio à cordes et basse continue sert le chant d’une soprane dans un répertoire s’étendant de Louis XIV à, Louis XVI : sonates en trio, arrangements d’airs d’opéras ou réductions de symphonies en vogue à l’attention de nobles amateurs en assemblées familiales et amicales.
Au théâtre, un effectif d’orchestre de chambre est mobilisé pour aborder œuvres profanes et sacrées, à l’instar de la programmation à Paris d’un Concert Spirituel : concertos, symphonies, ouvertures, airs, motets, réclamant solistes de talent et occasionnellement un chœur mixte.
A la Chapelle
, enfin, pour servir la musique sacrée telle qu’on dut la pratiquer dans l’enceinte de nos églises et collégiales sous l’Ancien Régime, un effectif orchestral pouvant se réduire à un instrumentiste par partie, soutient le chant des solistes et d’un chœur constitué de six enfants pour la voix de dessus, et de six hommes assurant les trois autres pupitres.

Le Concert bourgeois procède à l’édition scientifique des œuvres qu’il exhume des bibliothèques et fonds d’archives, et résume à cette occasion l’état de nos connaissances relatives aux modalités d’exécution de ces pièces. Une introduction historique précède en général les concerts, tout en maintenant la distance qui s’impose entre musicologie ou histoire et manifestation artistique.


L'Equipe

Le Concert bourgeois est constitué d'une équipe de base composée de musiciens issus des différents conservatoires de Belgique et ayant étudié avec des personnalités telles que Sigiswald Kuijken, Benoit Douchy, Guy Van Waas, Hervé Douchy, Stéphane Van Dijk ainsi que Thibaut Lenaerts.
De plus, ces membres font régulièrement partie d'ensembles belges et étrangers tels que Les Agrémens, Le Choeur de chambre de Namur, Les Muffatti, Il Gardellino, La Cetra d'Orfeo et se retrouvent sous la baguette de chefs tels que Guy Van Waas, Jean Tubéry, Philippe Herreweghe, Sigiswald Kuijken, ...

Les Musiciens


Pour certains projets l'équipe se renforce d'autres musiciens et amis

Instruments
Dessus & Taille d'archet : Benoit Douchy, Marcin Lasia, Annelies Decock, Jean-Claude Welche, Manuela Bucher, Jan Jacops, Heidi Verbruggen, Emmanuelle Laine
Basse d'archet : Hervé Douchy, Benoit Vanden Bemden
Basse continue : Jacques Willemijns, Fabian Martiny, Xavier Deprez, Salvatore Gioveni, Katsufumi Suetsugu
Flûte à bec : Laura Pok, Benoit Laurent
Traverso : Mélanie Bouchez, Christine Debaisieux
Basson : Alain De Rijckere
Cor : Claude Maury, Christophe Feron, Jean-Pierre Dassonville, Pauline Michalakis
Percussions : Michael Jaremczuk

Chanteurs
Canto : Aurélie Franck, Anne-Hélène Moens , Sara Piette
Haute-Contre : Marcio Soares
Alto : Vincent Grégoire, Johan Trenti, Bénédicte Fadeux, Julie Bailly
Tenore : Thibaut Lenaerts, Nicolas Dorian, Aldo Platteau, Benoit Scheurens
Basso : Benoit Giaux, Bertrand Delvaux, Philippe Favette, Grégory Decerf