Programmation proposée


Programmes

A. NATURE "Jean-Noël HAMAL, Le Règne de Flore avec l'Hyver"
B. PÂQUES Concert de Pâques
C. MARIE

C1. Marie
C2. "Autour de Jean Michel CABAU, maître de musique sonégien du XVIIIe siècle"

D. BRUXELLES "La dynastie des Fiocco à Bruxelles "
E. INSTRUMENTAL

E1. "Trio des Lumières"
E2. "Du Clair-obscur aux Lumières"

F. NOEL "Un Astre nouveau "

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A. NATURE

Jean-Noël HAMAL, Le Règne de Flore avec l'Hyver [1771]

Descriptif
- Le Règne de Flore avec l'Hyver. Cantate pour voix et symphonie [1771] en ré majeur
-Oeuvre profane, cantate mythologique sur texte français : texte de l'abbé Sabatter.

Conservation :
-B Lc 207-2. L-VI
-B Lc 67-2. L-II : fragments originaux de la partition, avec variantes

Matériel :

-Partition autographe complète, remontée par Terry   (21x33 - 58pp.) La reconstitution de Terry semble reposer sur des arguments solides.
-parties séparées : parties vocales autographes (dessus, haut-contre, taille, basse + un double non autographe de chaque partie) vl1, vl2 (autographe), corno 1 (autographe), oboe, bc (chiffrée, autographe). Il semblerait que la partie séparée de corno 2 manque.
-Catalogue De Smet 176 (pp. 165-166 + pp. 246-250)

Intérêt de l'oeuvre

-« Fine cantate (...) qui révèle chez Jean-Noël Hamal la persistance du style baroque et les ressources qu'il tire du nouvel art symphonique pré-classique. Elle témoigne d'un moment d'équilibre dans une difficile période de transition. » ( De Smet, p. 246).
-« Cette cantate (...) se caractérise par la finesse de l'instrumentation (cordes, oboe, corni, basse continue) (...). Des passages dramatiques s'y retrouvent, de même qu'un fin lyrisme et des motifs chantants empreints de nostalgie. » (De Smet p. 249).

Circonstances d'exécution

-Exécution le 7 ou 8 avril 1771
-Cantates de circonstances : JN Hamal en écrivit 12, entre 1743 et 1772 (le fonds Terry en conserve 8). Elles célèbrent l'avènement, l'inauguration, les anniversaires des Princes de Liège. En général ici, comme de coutume, écrites sur textes mythologiques

Argument
Thème de la longue attente du printemps, « par la faute de l'Hyver ».

Le style
-Un style baroque persistant, et déjà un nouvel art symphonique pré-classique,
-Différents jeux d'influences étrangères, caractéristique de JN Hamal (Influence française : usage des choeurs, certains procédés de subdivision),
-veine naturaliste : plus de raideurs dues à la mythologie, « on exprime par des procédés directement descriptifs la naïveté et la joie des fêtes populaires ».

Structure

1. CHOEUR:     -Saison des plaisirs et des jeux, Hyver on insulte à ta gloire
2. Récit :         -Je laisse à des bergers rappeler le Printemps
3. Air (B)           -Entends les murmures douloureux (air soutenu par les cordes et cors)
4. CHOEUR       -Les Sylvains, les jeunes dryades font retentir au loin leurs sanglots réunis
5. Récit            -Tandis qu'un deuil profond attriste la nature
6. Air (S)           -L'hyver pour vous seul a des fleurs
7. Récit            -Avec les dieux, Venus d'Intelligence
8. Air (S)           -Monceste a-t-elle dit, vaut-il votre couronne
9. CHOEUR       -Ces lieux sont à jamais tranquilles

Contenu
-
3 choeurs à 4 voix, avec voix solistes
- 3 airs solo (S-S-B) séparés par 3 récits.

Equipe 4 voix (SATB)
Cordes à 4 parties, 2htb, 2cors et bc (orgue & contrebasse)  
Programme

Oeuvres susceptibles de venir compléter avec bonheur la programmation du Règne de Flore avec l'Hyver. Deux options :
-un programme de concert entièrement consacré à la production musicale de Jean Noël Hamal (musique instrumentale, religieuse et profane)
-un programme intégrant l'oeuvre de Hamal dans la perspective de la production musicale de ses contemporains.

Option HAMAL Jean Noël,
-L'une des Six ouvertures a quattro da camera Opus 1 (1743), ou l'une des Sei sinfonie Opus 2
-Le motet Astra coeli (1756) en do pour 4 voix, cordes en trio, hautbois, cors et basse continue

Option VARIA,
-GOSSEC, Sinfonia Opus 13, n°3, en ré, pour cordes et 2 cors (1763), conservée dans le fonds Sainte-Elisabeth à Mons, portant la mention « la plus brillante et superbe pour les grands concerts, joué 2 fois »
-MATHURIN Victor François Joseph, Magnificat (1772) pour 4 voix, violoncelle concertant et basse continue




B. PÂQUES

Concert de Pâques

Descriptif

Pâques est le moment le plus recueilli dans le calendrier liturgique. La musique écrite pour cette circonstance, reflète une aspiration au dépouillement et à la sobriété. C'est pour cette raison que s'impose tout naturellement la programmation d'un auteur anonyme, dont le Fonds musical de l'église Sainte-Elisabeth conserve aux Archives de l'Etat à Mons des meditationes, moments de réflexions sur la passion du Christ.

La semaine sainte se prête traditionnellement à la lecture de leçons de ténèbres, ou Lamentations de Jérémie . Cinq compositeurs des Pays-Bas méridionaux nous en offrent une version, au choix : trois bruxellois (Joseph Hector Fiocco, Charles Joseph Van Helmont et Ignaz Vitzthumb), un liégeois (Jean-Noël Hamal) ou un sonégien (Pierre Louis Pollio).

Des sonates en quatuor extraites des Sept dernières paroles du Christ en croix de Joseph Haydn viennent ponctuer la narration des derniers moments de la vie de Jésus-Christ et confèrent ainsi au programme une unité et une construction dramatique continue.

Equipe Voix: Taille
Quatuor à cordes et basse continue
Programme
HAYDN Joseph, Introduzione. Maestoso ed adagio extr. Die Sieben letzten Worte unseres Erlösers am Kreuze, (quatuor à cordes).

-FIOCCO Joseph Hector, 3 lamentations de Jérémie (1733), du mercredi ou du vendredi, pour Soprano (ou Ténor), et basse continue
-ou POLLIO Pierre Louis, 3 lamentations (1770) du jeudi,
-ou VAN HELMONT Charles Joseph (1715-1790), 9 lamentations (1737 ou 1739), des mercredi, jeudi ou vendredi. NB Jeudi3 et vendredi3 = pour basses concertantes (et même clavecin !) de 1756 et sd.
-ou HAMAL Jean-Noël, Lamentationes [5] Jeremiae a voci sola col basso numerato , 1756
-ou VITZTHUMB Ignaz, 9 lamentations

HAYDN Joseph, Sonata IV. Eli, Eli, lama asabthani ? Largo extr. Die Sieben letzten Worte unseres Erlösers am Kreuze , (quatuor à cordes).

ANONYME, Meditationes extr. du Fonds Sainte-Elisabeth (Mons. Archives de l'Etat)
- Meditatio 4a. Tunc apprehendit pilatus jesum , pour taille
- Meditatio 4a. Interrogabat Herodes Jesum , pour haute-contre
- Meditatio 6a. O vos omnes , pour haute-contre.

HAYDN Joseph, Sonata VII. In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum - Il terremoto extr. Die Sieben letzten Worte unseres Erlösers am Kreuze, (quatuor à cordes).



C. MARIE

Marie

Descriptif

Marie débarque en notre vingt-et-unième siècle, encombrée de mille bagages. Les pieds reposant sur un croissant de lune, la tête couronnée d'étoiles, elle a, depuis l'antiquité païenne,   traversé la nuit des temps pour revêtir l'habit de Mère de Dieu et occuper le plus haut rang de la sainteté dans le panthéon chrétien.

Le Concert bourgeois s'intéresse de près au thème de la Vierge dont le culte vivace livre une production musicale à ce titre très représentative de la création artistique dans les Pays-Bas méridionaux au XVIIIe siècle. En particulier, de surcroît, Marie figure sur le sceau de la Confrérie de Notre-Dame du Rosaire (dite aussi Confrérie de la benoiste Vierge Marie, mère de Dieu, et de Saint Joseph ) établie en l'église Sainte-Elisabeth à Mons, fondation dont les revenus finançaient non seulement l'entretien du curé, des six vicaires et du clerc mais aussi l'embellissement du culte par la musique. C'est à cette Vierge que nous devons assurément la constitution à Sainte-Élisabeth de la riche collection musicale conservée aujourd'hui aux Archives de l'État.

Le programme consacré à Marie retient un échantillonnage d'oeuvres qui couvre tout le XVIIIe siècle, émanant de diverses collections de musique sacrée « belge » (Bruxelles, Liège, Mons, Soignies, Tournai). Il propose un portrait de Marie par la mise en musique de divers textes sacrés, déclinant tous les affects de la palette émotive baroque, variant en outre les distributions vocales et instrumentales.

Equipe

Voix : SATB
Trio à cordes et basse continue

Programme

URSILLO Fabio (? - Tournai 1759), Sonate en trio, extr. Six sonates en trio Pour le Violon Flûte Et Basse continüe (...) Dediées A S.A.R. La Princesse d'Oranges Oeuvre 2 e ... , Paris, 1737.
CABAU Jean Michel, 3 Stellea  : Virginité - Maternité - Puissance 
MATHURIN Victor, Magnificat (1772) : 4vv + vlc & bc
HAMAL Jean Noël, Audi filia  : SA + ch4vv + trio
VAN HELMONT Charles Joseph (1715-1790), Stabat mater dolorosa (sequentia pro dominica 3tia septembris) (1759) : 4vv + trio

 

Autour de Michel CABAU, maître de musique sonégien du XVIIIe siècle

Descriptif

Le Concert bourgeois porte sur le devant de la scène un petit maître sonégien, Jean Michel Cabau, désigné le 21 mai 1728 pour desservir la maîtrise de la collégiale Saint-Vincent. Son activité créatrice fut de courte durée, frappé de ce que les médecins de l'époque qualifièrent de « melancholia morbus », sorte de crainte panique dont les accès rendaient impossible l'exercice de sa fonction.

Deux fonds locaux se partagent son oeuvre : le fonds de la paroisse Sainte-Elisabeth à Mons dont sont tirés les Stellae et le Salve Regina proposés dans ce programme (outre une messe de 1720, deux motets et un Tantum ergo tous pour quatre voix et trio d'église) et le fonds de la Collégiale Saint-Vincent (trois messes et cinq motets datés d'entre 1728 et 1735, pour quatre voix et basse continue à parties concertantes). Chaque Stella présente en musique un aspect particulier de la personnalité de Marie : modestie, virginité, maternité, puissance, prudence, humilité et clémence.

En balance, une oeuvre mariale d'un compositeur de souche bohémienne, actif à la cour de Dresde, Jan Dismas Zelenka. Formé à Prague, il se perfectionna à Vienne et à Venise auprès de maîtres comme J. J. Fux et A. Lotti. Son style est très personnel et dégage une émotion puissante. Connu de son vivant comme un auteur de musique essentiellement religieuse, on ne conserve aujourd'hui de lui que quelques pages instrumentales éditées in illo tempore, ses manuscrits n'ayant pas survécu aux ravages de la seconde guerre mondiale.

Equipe

Voix: SATB
Trio à cordes et basse continue

Programme

Antonio VIVALDI, Sinfonia pour cordes et basse continue
Jean Michel CABAU, 4 Stellae (7) pour quatre voix et trio 
Antonio VIVALDI, Clarae stellae scintillate, motet en fa majeur pour Soprano, cordes et basse continue
Antonio VIVALDI , Laudate Dominum , motet pour choeur, violon concertant, violon alto et basse continue
Jean Michel CABAU , Salve Regina pour quatre voix et trio (mi majeur)

 

D. BRUXELLES

La dynastie des Fiocco à Bruxelles

Descriptif
Pietro Antonio, natif de Venise au milieu du XVIIe siècle, s'installe à Bruxelles en 1682 et y occupe les fonctions de maître de chapelle de la Cour et de l'église du Sablon. Il emporte avec lui les usages musicaux de sa terre natale, art en lequel sa descendance s'illustrera avec un   égal bonheur : Jean Joseph naît en 1686 d'un premier mariage, Joseph Hector en 1703 d'un second. Trois motets constituent ainsi le noyau de ce programme : Pietro Antonio verse dans la flamme guerrière, Jean Joseph dans le sentimentalisme tandis que Joseph Hector déploie un maniérisme flamboyant pour exalter la foi et les fastes de sa splendeur. Ces trois pièces religieuses sont serties de sonates composées par deux compositeurs gravitant dans les mêmes sphères bruxelloises : Pierre Hercule Bréhy, prédécesseur de Joseph Hector au poste de maître de chant de la Cathédrale Sainte-Gudule, et Henri Jacques de Croes, successeur de Jean Joseph Fiocco à la tête de la Chapelle Royale. Afin de replacer les Pays-Bas méridionaux dans le contexte musical de leur temps, une brève cantate de Buxtehude, sous forme de prière déroulée sur fond de basse obstinée, ainsi qu'un motet de Vivaldi au sommet de son art complètent ultimement cet aperçu de la musique sacrée de la première moitié du XVIIIe siècle.
Equipe Voix : Soprano
2 violons, violon alto, violoncelle, orgue & théorbe
Programme

Pierre Hercule BRÉHY (1673-1737)
Sonata 1 extr. 12 sonates a quatre , en sol mineur, sd,
allegro - largo - allegro

Pietro Antonio FIOCCO (c1650-1714),
Cedant arma a canto solo et 4 instr , en sol mineur, sd,
Air - Récit - Air

Dietrich BUXTEHUDE (1637-1707)
Herr, wenn ich nur dich habe . Cantate pour S avec 2 violons, violoncelle et basse continue (BuxWV 39)

Henri Jacques DE CROES (1705-1786)
Sonata a 5 , sd,
Allegro - Andante - Presto - Gavotta

Jean Joseph FIOCCO (1686-1746)
O Jesu mi sponse, aria da capo a canto solo e 4 instr ., en do majeur, apr. 1714, Allegro

Antonio VIVALDI (1678-1741)
Motet Clarae stellae scintillate en fa majeur (Rv 625)

Joseph Hector FIOCCO (1703-1741)
Confitebor tibi Domine in toto corde meo , en fa majeur,sd,
Confitebor (aria) - Confessio et magnificentia (aria) - memor erit (récit) - Fidelia omnia mandati ejus (aria)

 

E. INSTRUMENTAL

Trio des Lumières

Descriptif
La sonate en trio est de loin la forme de musique de chambre la plus pratiquée durant l'époque baroque. Elle constitue un répertoire gigantesque qui parcourt près de 200 ans de musique, et se pratique dans tous les pays d'Europe. Dans nos Pays-Bas méridionaux, il est une période particulièrement intéressante et peu abordée, celle de la transition du baroque au classique, qui assiste à l'abandon progressif de la Basse Continue en signant l'émancipation du clavier et l'égalité des voix devant le traitement mélodique. Les Lumières ont jailli, la Révolution est dans l'air, mais cette étape décisive sur le plan musical se franchit dans la bonhomie et l'insouciance.
Equipe Trio à cordes et clavier
Programme

URSILLO Fabio (° ? - Tournai 1759),
Sonate en trio , extr. Six sonates en trio Pour le Violon Flûte Et Basse continüe (...) Dediées A S.A.R. La Princesse d'Oranges Oeuvre 2e... , Paris, 1737.

BACH Carl Philipp Emanuel (Weimar 1714 - Hambourg 1788),
Trio a due violini e basso , en mi mineur, 1747, Wotquenne 155
Allegretto - Andante - Allegro

RASETTI Amédée (1759 -1799),
Trio extr. 3 trios Op XIII pour 2 violons et violoncelle

GEHOT Joseph (Bruxelles - USA),
Sonata II extr. Six Trios for violin, tenor and violoncello humbly dedicated to the Countess of Pembroke , Opus 2, c1783
Moderato - Larghetto - Rondo

KOCZWARA Frantisek (c1750 - 1791),
The Battle of Prague : a favorite sonata for the harpsichord or pianoforte; with accompaniments - La Bataille de Prague, sonate à programme pour violon, violoncelle, clavecin et percussions ad libitum, Dublin, c1788

STAES Ferdinand (Bruxelles 1748-1809),
Ouverture de la Grotte de Trophonio (Paisiello) arrangée par Staes pour le clavecin ou le forte-piano avec accompagnement d'un violon, Bruxelles, Van Ypen et Mechtler


Du Clair-obscur aux Lumières

Descriptif

L'écriture vocale à quatre parties trouve son prolongement naturel en musique instrumentale dans la sonata a quattro conçue pour des instruments de la même famille : violini, violetta (ou alto viola) et basso, le tout soutenu par un continuo au cembalo ou à l'organo. L'écriture en quatuor caractérise à vrai dire et avant tout, l'écriture orchestrale, mais le répertoire de la sonate fleurit au XVIIIe siècle, sur le modèle italien, et conduit au répertoire mieux connu du quatuor à la période classique.

Un programme qui illustre l'émergence de la sonate à 4 parties dans les Pays-Bas méridionaux du XVIIe au XVIIIe siècle et l'émancipation de l'écriture instrumentale quadripartite baroque vers le quatuor à cordes classique. Bréhy et De Croes sont d'illustres maîtres en nos régions : ils s'inspirent avec bonheur des modèles venus de Venise ou de Naples. Gossec est réputé pour être parmi les premiers à avoir conçu des quatuors dans l'acception classique du terme, à savoir quatre voix égales, se passant désormais du soutien de la basse continue. Fétis, originaire de Mons, célèbre musicologue et premier directeur du Conservatoire de Bruxelles, nous a laissé des quatuors qu'il composa à l'âge de 12 ans : d'étonnantes preuves de maîtrise et de maturité. Il signale dans ses mémoires le succès remporté à Mons, en 1792, par la Bataille de Prague de Koczwara, un succès enregistré dans l'Europe entière, révélateur de la fascination à l'époque pour les faits d'armes et les grands exploits militaires.

Equipe Quatuor à cordes et clavecin/orgue
Programme Pierre Hercule BRÉHY (1673-1737),
Sonata 1 & 2 extr. 12 sonates à quatre

Jacques DE CROES,
Sonata a 5
Allegro - Andante - Presto - Gavotta

François Joseph GOSSEC,
Quatuor n°3 en do mineur,   extr. Six Quatuors a deux violons, taille et basse , Opus 1
Larghetto - Englese moderato

François Joseph FÉTIS (1784-1871),
Quatuor n°2 en la majeur, extr. Trois quatuors pour 2 violons, alto et basse (1796 !)
Allegro - Minuetto vivace - Adagio - Vivace assai

KOCZWARA Frantisek (c1750 - 1791),
The Battle of Prague : a favorite sonata for the harpsichord or pianoforte; with accompaniments - La Bataille de Prague, sonate à programme pour violon, violoncelle, clavecin et percussions ad libitum, Dublin, c1788

 

F. NOEL

Un Astre nouveau

Descriptif

Une sélection d'oeuvres composées en l'honneur de la Nativité par des maîtres de musique de nos Pays-Bas méridionaux, mis en présence de l'incontournable JS Bach.

Equipe Voix: SATB
Cordes à 4 parties, 2 hautbois et basse continue
Programme

Jacques DE CROES (Bruxelles),
Sonate a 5 pour cordes

Charles Joseph VAN HELMONT (Bruxelles),
Motet de Nativitate Domine Vive Jesu , pour quatre voix, cordes en trio et basse continue,

ANONYME (Mons),
Veni mi care Jesu , pour Soprano et cordes en trio

Pierre Hercule BRÉHY (Bruxelles),
Motet de Noël A solis ortus cardine pour Soprano & cordes. Motet de la nativité.

Jean Noël HAMAL (Liège),
Un astre nouveau brillant dans les cieux . Chant de Noël (pastorella) pour Soprano, choeur, cordes en trio et 2 hautbois.

Johann Sebastian BACH,
Cantate de Noël, Selig ist der Mann , BWV 57, pour Soprano et Basse, cordes et 2 hautbois.